Zoom texte
-A A +A
« Travail & Handicap : gagner en étant solidaires »
Publié le Jeudi 1 octobre 2015

« Les Mérignacs 2 » ont appris à oser

Date : 01/10/2015

L’ESAT Le Mérignac dispose de sa propre formation musicale grâce au travail innovant de l’éducatrice Cathy Ané.

Christopher, David, Vincent, Mélanie, Gwenole, Mickaël : ils sont six à avoir relevé le défit d’une belle aventure musicale. Ils sont travailleurs de l’ESAT miramontais, résidents du foyer et participent depuis deux ans à un atelier chant et percussions instauré par Cathy. Cette dernière est travailleuse sociale depuis huit ans dans l’établissement, et musicienne ravie de pouvoir établir une passerelle entre mondes culturel et social.

« La culture est un axe pour l’insertion »

L’initiative avait été lancée en 2009 avec la création du trio Les Mérignacs, « qui déboucha sur une ouverture vers l’extérieur, des rencontres, et éveilla des vocations ! ». Car un nouveau groupe s’est mis en place depuis avec ce quintet, rejoint parfois au chant par Matias et Déborah. Ils jouent aux percussions, du jazz latino, de la pop, de la soul, du tango, avec une douzaine de titres dûment travaillés depuis deux ans chaque mercredi soir.

Confiance en soi

« Cet atelier est avant tout un moment de rencontre avec soi-même. Chacun à son rôle à jouer, dans un langage commun et universel. Notre état d’esprit est le partage et la solidarité, avec le sentiment d’appartenance à un groupe où s’exprime l’unicité de chacun » explique Cathy entre deux morceaux joués au piano. « Mais il faut savoir oser ! Avec une réflexion professionnelle bien sûr. Mais la création d’un groupe avec des concerts a ouvert la confiance en soi de chacun ». Avec des prestations d’abord en interne, puis au-delà, comme cette année devant 300 personnes à la Journée du Bien vivre Ensemble où ils ont même pu échanger et faire un boeuf avec un des musiciens de Paolo Conte, ou encore à Tonneins pour Festigaronne, où ils figuraient sur l’affiche avec les Fatals Picards !

Un public conquis

Des concerts publics qui ont galvanisé la troupe, « et ouvert portes et fenêtres ! » approuve le groupe en choeur. Il faut dire que quand Christopher « le crooner » prend le micro, accompagné par choristes et piano, les Mérignacs 2 font craquer l’assistance. Avec leur tenue de scène, leur logo, leur manageuse, et d’indéniables progrès constatés par le public de la Fête des Familles de l’ESAT la semaine dernière, Les Mérignacs 2 ont encore bien des choses à nous dire !

V.N, Correspondant Le Républicain

Lien : http://lerepub.pressedd.com/site/resultswf?code=Yy5jb3J0aW5vdmlzQGdhcDQ3LmZyXzEwMDk2OA
Le Républicain n°3665, 1er octobre 2015, page 36