Zoom texte
-A A +A
« Travail & Handicap : gagner en étant solidaires »
Publié le Jeudi 1 octobre 2015

Il fait bon vivre à l’ESAT Le Mérignac

L’Établissement de Service d’Aide par le Travail de la rue Gaston Imbert, était sur son 31 samedi pour la traditionnelle Fête des Familles. Quelque 140 invités avaient répondu présent pour le déjeuner sous un chapiteau réunissant le personnel et les proches des 56 travailleurs handicapés de « la maison ». « Nous sommes dans une structure d’accueil où règnent valeurs de respect et bienveillance avec les usagers, ce qui n’est pas forcément le cas partout… » confie Sophie Fabrich.

Intégration réussie

Chef de service des Foyers accompagnement vie sociale et activités de jour, la jeune femme arrivée l’an dernier « se régale » en effet d’être venue exercer à l’ESAT Le Mérignac. Les travailleurs handicapés y bénéficient d’une intégration professionnelle et citoyenne réussie, comme en a attesté le directeur Patrick Colomina dans son discours d’accueil : « Tous les ans nous proposons des formations et je suis heureux et fier d’appeler à mes côtés ceux
qui ont acquis de nouvelles compétences en surmontant toutes les difficultés que cela représente. »

Le travail pour médicament

Le directeur présenta également les travaux qui de 2016 à 2018, apporteront des améliorations nécessaires à l’accueil, au secrétariat, à la pépinière avec un quai de chargement pour moins de pénibilité, au foyer avec une vraie salle de détente et des améliorations tant techniques que pratiques. Avec le besoin de s’adapter au vieillissement de la population que connaissent aussi désormais les travailleurs handicapés. Le maire Michel Laplanche a quant à lui souligné les actions réalisées en résumant : « Moi qui suis médecin, je suis heureux de constater que le travail est (ici) un médicament. Et que vous n’avez donc pas besoin de médicament pour aller au travail ! »

Exposition et vidéo

Chacun a pu aussi apprécier un film du service activités de jour, ainsi qu’une exposition de jolies photos montrant les salariés à leur poste de travail, que ce soit en horticulture dans la serre de l’ESAT, pour l’entretien d’espaces verts (avec notamment la ville de Miramont), ou encore au sein d’entreprises diverses pour effectuer différente tâches ponctuelles. Puis l’apéritif suivi de la prestation musicale du groupe « Les Mérignac 2 » ont ouvert les agapes qui devaient durer tout l’après-midi.

Correspondant Le Républicain

Lien : http://lerepub.pressedd.com/site/resultswf?code=Yy5jb3J0aW5vdmlzQGdhcDQ3LmZyXzEwMDk2OA
Le Républicain n°3664, jeudi 24 septembre 2015, page 36