Zoom texte
-A A +A
« Travail & Handicap : gagner en étant solidaires »
Publié le Jeudi 1 octobre 2015

La grande famille de l’Esat réunie

Date : 24/09/2015

C'est une solide tradition dans le planning annuel de l'établissement et service d'aide par le travail. Une fois par an, en septembre, la grande famille de l'Esat Le Mérignac se réunit. Usagers, parents, amis, équipes éducative et administrative se retrouvent pour la journée.

Lors de l'accueil, le directeur de l'association Amat (Association mutuelle par le travail) qui gère l'Esat, Patrick Colomina, s'est réjoui de la bonne qualité d'accueil de la structure miramontaise, en témoigne l'analyse objective d'un organisme chargé de la mesurer. Un travail reste cependant à mener sur les offres de service, le développement du réseau et des partenariats, la prise en compte de la retraite et du vieillissement des usagers. De même, l'amélioration du patrimoine est à l'étude pour toujours plus de qualité et de sécurité, notamment sur les zones liées à l'activité Parcs et jardins.

Dans le cadre de leurs activités professionnelles justement, quatre usagers de l'Esat ont suivi une formation et reçu dernièrement, à l'IRTS de Bordeaux, leur attestation RAE (Reconnaissance des acquis de l'expérience). Denis Dufour, Lilian Lalanne, Dominique Herrault et David Guérin ont été vivement félicités par les présents et le directeur, qui s'est dit «très ému et très fier de ce que vous avez réalisé durant ces derniers mois».

Carences et richesses

Une autre source de satisfaction pour l'ensemble des personnels est la création d'un groupe musical qui commence à avoir une petite renommée sur le secteur. Baptisé Les Mérignacs 2, le groupe se compose de Christopher Benard, Vincent Duprat, Gwénolé Macaud, David Guérin et Mickaël Delpech. Sous la houlette de leur éducatrice musicienne Cathy Ané, le quintet propose des airs latino-jazz avec clavier, djembé et autres percussions. Un atelier chant est aussi en cours auquel participent en plus des musiciens, Déborah Pouxviel, Mélanie Thiers et Mathias Wieber.

Cette création, initiée par la chef de service Sophie Fabrich à son arrivée dans la structure, est à l'image de l'Esat. Toujours aller de l'avant et inciter les usagers à se dépasser, tels sont les maîtres mots des équipes qui interviennent. « Certes, il y a des carences mais il y a surtout beaucoup de richesses », conclut-elle.
 

Patricia Paties-Cassol, Correspondante Sud-Ouest

Lien : http://www.sudouest.fr/2015/09/24/la-grande-famille-de-l-esat-reunie-2133479-3765.php